Disons-nous les choses

Lorsqu’il y a un peu plus de 3 ans déjà, le collectif Melusine s’est installé dans l’ancienne laiterie du lieu dit la Mélusine à CLOUE, nous autres membres du Bureau, membres du CA, associations membres et bénévoles, nourrissions déjà alors de grandes espérances sur l’avenir du collectif et sur son potentiel.

Issu(e)s et porté(e)s en grande partie par des associations du monde du spectacle vivant et de l’imaginaire, entre autres provenances, nous avions l’espoir de donner naissance à un formidable rassemblement d’individu(e)s , portants des projets divers et variés afin de pérenniser et de faire grandir le collectif.

Évidemment le contexte sanitaire ne nous a pas facilité les choses, et nous serions tous bien en peine de pouvoir prévoir dans la durée les potentielles opportunités qui se présentent.

L’ancien site géographique dans les locaux de la laiterie (beaucoup plus grands mais hélas , beaucoup plus délabrés aussi, que le nouveau site) ne nous a pas facilité la tâche en terme de réparations et d’aménagement internes.

Enfin notre situation financière qui, avec les confinements, n’est pas facile (perte de 90% des contrats d’animations) la recyclerie fermée n’étant pas « essentielle », pas d’aide de l’Etat n’ayant pas de salariés actuellement.

Force est de constater que malgré les cotisations annuelles de nos adhérents (que nous remercions chaleureusement au passage), la main d’œuvre fournie par nos bénévoles (sans qui le collectif n’aurait plus lieu d’être), et nos subventions (dont la majeure partie en est encore à l’état de dossier en attente), le compte n’y est pas , et cette fin d’année étant rude pour chacune et chacun d’entre nous, il serait déplacé de chercher à blâmer quelqu’un en particulier.

La recyclerie est née des projets d’animations et de créations de spectacles. Dans l’idée de collecter du matériel réutilisable, si nécessaire le remettre en état pour dans un premier temps une utilisation interne puis ensuite ouvrir cette activité aux citoyens pour réintroduire ces objets et équipement dans un circuit de consommation court et ainsi leur donner une seconde vie .

Ce modèle est-il viable ? Oui nous avons rejoint le réseau Renaitre qui fait tout pour que ce soit le cas, mais pour cela il faut faire des investissements matériels et des aménagements pour que le site soit aux normes de cette activité.

N’oublions pas que l’objectif principal reste de financer et développer d’autres projets, qui adhèrent davantage à l’esprit de création du Collectif, tels que :

– l’installation d’un Fablab
– la création d’un escape game
– la mise en place d’une salle verte pour montage vidéo
– un atelier retrogaming

Et bien d’autres projets que nous espérons bien concrétiser à partir de l’année 2021 !

Effectivement nous possédons des salles potentiellement utilisables sur le site, mais avant qu’elles soient conformes pour utilisation, il faut les remettre en état CHACUNE ! Cela demande du temps, des matières premières , des mains disponibles et intrinsèquement des finances pour amortir le coût de telles opérations .

Bref vous l’aurez compris, nous avons un besoin URGENT de consolider la trésorerie de notre association, et nous avons besoin de votre aide, même minime pour y parvenir.

C’est pour cela que nous avons lancé une campagne de crowdfunding, à laquelle vous pouvez si vous le souhaitez apporter une contribution, via cette page

Avant de conclure, nous devons souligner l’importance de l’engagement de nos membres et bénévoles au quotidien.

Quelque soit le montant que vous pourrez apporter, nous vous en remercions grandement par avance , et nous vous souhaitons à toutes et tous de passer de très bonnes fêtes de fin d’année.

Cordialement

Le Bureau du Collectif


Publié

dans

par

Étiquettes :

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *